Histoire de la vanille

La vanille bourbon

Étymologiquement, le nom "vanille" dérive de l'espagnol vainilla diminutif de vaina (gousse en français).
La vanille dite "Bourbon" est une appellation qui ne définit un gage de qualité mais plutôt sa variété à laquelle elle appartient.
L'appellation "Bourbon" est réservée à la vanille de l'île de la Réunion, l'archipel des Comores, Nosy Be, Mayotte, l'île Maurice et Madagascar.

Il faut retourné au XIX siècle lorsque l'orchidée d'origine mexicaine Vanilla planifolia est implantée sur l'ile de la Réunion. Cependant, elle restera infertile pendant 20 ans. C'est en 1841 qu' Edmond Albius, un esclave botaniste, perça le secret de la fécondation manuelle.

Il faudra attendre 1880 pour que la vanille soit introduite à Madagascar. Aujourd'hui elle est cultivée dans plusieurs régions, là où le climat y est favorable, tel que Toamasina ou la région SAVA qui produit 95% de la vanille de l'île.


Un savoir-faire artisanal

L'obtention des gousses demande un travail minutieux et rigoureux.
Au Mexique, c'est une abeille qui se charge de la pollinisation des fleurs mais pour la vanille bourbon elle se fait à la main.
Les cultivateurs durant la période de floraison examinent soigneusement chaque plant de vanillier et repére les fleurs qui viennent de s'épanouir afin qu'elles soient fécondées immédiatement,  car il faut moins d'une journée à la fleur de vanille pour qu'elle fane. À l'aide d'une aiguille ou d'une longue épine, la vanille est fécondée manuellement, l'opération consiste à mettre en contact le pistil avec le pollen.

Il survient ensuite à la maturation, un long processus de 8 à 10 mois pour que la gousse grossisse et mûrisse.
Avant maturité complète, la gousse devient jaune, le moment est venu de la cueillir et de la "préparer" en vue de la commercialisation. Ce traitement est assez compliqué et compte différentes étapes :

- Échaudage (trempé quelques minutes dans l'eau à 65°C)
- Étuvage (durant 12h : la gousse devient alors brune)
- Séchage (environ 6 semaines, au soleil puis à l'ombre)
- Mise en malle (durant plusieurs semaines, pour faire "vieillir" les gousses)
- Calibrage
- Conditionnement.

Ce long travail de maturation permet d'accroître le taux de vanilline (substance responsable du parfum de la vanille) de la gousse par rapport à ce qu'il serait avec un mûrissement naturel ainsi également d'assécher lentement les gousses de manière à ce qu'elles puissent se conserver et voyager, tout en préservant au mieux leurs saveurs.

La Maison VALITERA

La vanille bourbon est cultivée dans notre famille depuis 1956 et son savoir-faire de la pollinisation à la transformation nous a été transmis de génération en génération.
Aujourd'hui, nous souhaitons vous proposer le meilleur de l'artisanat malgache en vous offrons la vanille issue d'une maîtrise exemplaire.
Nous avons choisi le terme "maison" pour mettre en avant notre esprit familial car chez nous, chaque membre de la famille participe à la production jusqu'à la commercialisation de notre vanille.



Mr VALITERA Philippe, propriétaire des champs de plantation et cultivateur de la vanille.

Mr VALITERA Clerc, possède des parcelles de plantation et cultivateur de la vanille

Mr VALITERA Jean Primo, possède des parcelles de plantation et cultivateur de la vanille

Mr VALITERA Dorique, possède des parcelles de plantation et cultivateur de la vanille

Mme RAZANAMANGA Keronie Emma, fondatrice et representante de la MAISON VALITERA en France et à l'international.